La carte d'identité des monuments de nos communes

 

POMPIGNAN

 

Le monument est situé au bord de la départementale 820. Il est de construction récente (1972) et juste en face de la mairie en remplacement d'une stèle plus ancienne.

 

C'est une stèle de granit gris, elle est ornée d'une palme de la victoire. Une plaque de marbre noir présente les noms gravés des hommes, qui se sont sacrifiés lors du Première conflit mondial et des autres guerres qui ont suivi.

 

Alexia, Inès

 

WAR MEMORIAL IN MONTAUBAN

 

This memorial commemorates the residents of Montauban who were killed or went missing in the Great War.

Sometimes the memorial also refers to the Franco-prussian War, the War in Algeria and/or the war in Indochina.

The Monument is a sculpture by Antoine Bourdelle. His romantic vision of the monument generated many violent oppositions .

 

Esme and Charly

 

 

« La carte d'identité des monuments

commémoratifs de nos communes »

 

Novembre-Décembre-Janvier 2014

Mai-Juin 2014

 

 

Dans une première partie vous découvrirez les monuments des communes du ressort du collège dont sont issus les élèves et qu'ils ont présentés sous la forme d'une "carte d'identité" .

 

Et dans une seconde partie les monuments du chef lieu du département Montauban et de notre métropole régionale Toulouse sont présentés par leurs camarades britanniques.

 

BESSENS

 

Le monument de la commune de Bessens est un obélisque drapé en pierre, une palme sur le côté et surmontée d'un cop gaulois .La statue en bronze d'un soldat de 14-18, l'arme aux pieds qui regarde vers le Nord-Est, sans doute l'Alsace et la Lorraine et la frontière à défendre.

 

Ce monument se situe à côté de l'église entre la place et la mairie du village.

 

16 habitants de Bessens sont morts pour la France lors de la guerre 14-18.

 

Ce monument a été réalisé en 1923 par monsieur Moussié, curé à Bondigoux.

 

Il a été inauguré le 24 septembre 1924.

 

Lisa, Alison, Louanne, Linda

 

CANALS

 

Au début de sa réalisation le monument de Canals était situé dans le cimétière du village. Il a été déplacé sur la place par la suite, car c'était plus central et spacieux pour les cérémonies du 11 novembre et du 8 mai.

 

C'est une obélisque en pierre, comportant une petite croix moulée intégrée au sommet de l'édifice.

A la base un drapeau français entouré d'une palme et d'une branche d'olivier ont été peints , et surmonte les noms des soldats morts pour la France lors de la Première guerre mondiale.

 

Donia, Chloé, Anaïs, Suzy

 

 

VERDUN SUR GARONNE

 

Le monument est une sculpture en bronze représentant un soldat qui charge à la baionnette, un fût de canon brisé à ses pieds. La statue est tournée vers le Nord-Est c'est à dire les frontières menacées du pays en 1914 . C'est l'œuvre du sculpteur Mauget, originaire de Toulouse. Il a été inauguré le 14 octobre 1923.

 

Il se trouve sur la place de la ville, dans un espace limité par un muret de briques abondamment fleuri le jour de l'armistice. On peut lire les noms des 77 morts de la guerre 14-18.

 

Avant le monument se trouvait devant la Poste, quasiment collé à celle-ci. Plus tard, il a été déplacé de quelques mètres pour faire passer une nouvelle rue entre lui et le bureau postal.

 

Lilian, Lysa, Vincent, Lenny

 

DIEUPENTALE

 

Le monument aux morts de Dieupentale a été placé prés de l'école, dans une ancienne chapelle attenante à l'église et la place a été dédiée aux anciens combattants.

 

La construction a été décidée le 15 février 1921. Il est constitué d'un obélisque de pierre, terminée par une croix de guerre et sur l'avant se trouve une palme sculptée en relief.

Pendant la guerre 14-18, 24 dieupentalais sont morts pour la France. Leurs noms sont gravés sur la base du monument.

 

Jean Larroque occupe une place à part parmi les dieupentalais. En effet après des études au collège de Castelsarrasin, il intégre brillamment l'école des officiers de Saint Cyr . Il fait carrière dans l'infanterie coloniale. Nommé commandant quelques mois avant la guerre, il la finira en tant que colonel et sera nommé général de brigade l'année suivante.

Son nom sera donné à l'avenue formé par la RD6 lors de sa traversée du village , non loin du monument aux morts.

 

Julien, Fanny, Laury, Charlène

 

BOUILLAC

 

Le monument aux morts de Bouillac se situe sur la place de ce petit village entre la Mairie et l'école. Le projet a été validé le 6 septembre 1923 par la commission préfectorale.

 

Il s'agit d'un monument en pierre comprenant un obélisque, sur lequel est sculpté en relief une victoire ailée, elle tient dans sa main une couronne de lauriers, qu'elle destine au "poilu" de 14-18 qui semble monter la garde devant elle.

 

32 bouillacois sont morts pour la France lors de ce conflit de 1914 à 1918. Un chiffre particulièrement élevé pour une commune comptant une centaine d'habitants.

 

Ioan, Clément, Yannick, Hugo

 

AUCAMVILLE

 

Les monuments aux morts furent érigés dans leur grande majorité entre 1919 et 1925. Toutes les communes de France, de la plus petite à la plus grande, ont fait sculpter dans la pierre ou le bronze, un monument à la mémoire de leurs militaires morts lors de la Première guerre mondiale.

 

A Aucamville, il se situe au centre du village. Il s'agit d'un obélisque en pierre, avec en façade le médaillon sculpté d'un soldat qui est entouré des lauriers de la victoire. Une femme dépose aux pieds de l'édifice des fleurs, en hommage au soldat mort. Elle semble lire la liste des noms qui est gravée face à elle. Cette femme représente, à la fois la France reconnaissante et les millions de veuves qui ont perdu un être cher.

 

Raphaëlle, Thomas, Baptiste, Cynthia

On a redécouvert lors d'une restauration récente de l'église en 2013 , sous les torchis dégradés, une stèle peinte sur l'un des murs de l'édifice, qui commémore le sacrifice des bouillacois lors du Premier conflit mondial.

 

Il s'agit d'une peinture aux couleurs vives, bleu vert et or composée de palmes et d'une croix de guerre. Les noms des soldats morts sont en lettres dorées.

 

L'ensemble avait été badigeonné de blanc et oublié avec le temps.

 

Fabien,Joao,Anton,Elora

 

 

GRISOLLES

 

Le monument de Grisolles est situé à un ancien carrefour d'entrée de la ville qui depuis s'est étendue.

 

Il s'agit d'un ensemble sculpté en pierre d'un artiste toulousain, comprenant un obélisque orné de palmes de bronze sur ses faces. En façade dans la palme qui est plus grande , il y le médaillon d'un soldat de profil.

Une plaque avec la liste des combattants morts de 1914 à 1918 figure en dessous.

 

Le monument aux morts de Grisolles joue sur un registre plus sensible comme celui d'Aucamville, avec la statue de cette femme qui tend vers le médaillon un bouquet de fleurs. Elle représente à la fois la France reconnaissante et à travers elle, les souffrances de tous ceux qui ont perdu un être cher dans ce conflit .

 

Lors de sa restauration , on a supprimé les obus reliés d'une chaine qui entouraient le monument comme on peut le voir sur une carte postale ancienne.

 

Audrey,Théo,Steven,Morgan

 

MONBEQUI

 

Le monument de Monbéqui a été édifié dans les années 1920. Il représente un "poilu" l'arme aux pieds, comme si il montait la garde en fixant l'horizon.

La statue verdie par le temps repose sur un socle maçonné blanc, qui présente sur sa façade les noms des hommes morts lors du premier conflit mondial . Les noms s'égrènent pour chaque année du conflit, soit 12 noms. Les côtés du socle sont décorés de palmes peintes verte et or avec de petits drapeaux français. Des obus enchainés entourent le monument.

Le monument se situe face à la mairie et il est contigue à l'église et au cimetière du village.

 

Joao, Romane, Morgan, Suzy

 

WAR MEMORIAL IN TOULOUSE

 

TRIUMPHANT SOLDIERS

 

This is the memorial of all the victims of the First World War from the Haute Garonne region.

The memorial is part of a monumental archway where there are many other sculptures of soldiers.

 

Inside the memorial it has reefs on the ceiling above the la victoire which is above the angel.

The monument represents victory, the monument has big pillars and is very big compared to the ones in England, even the memorial in London (our capital city) isn't that big.

 

Esme and Charly

 

Copyright © All Rights Reserved ®™ 2013