Les amis retrouvés

Ce travail de mémoire a été réalisé en étroite collaboration avec les Archives départementales de Tarn et Garonne que nous tenons à remercier pour leur fidélité et leur aide précieuse depuis le début de ce projet, commencé en 2013 .

Nous saluons tout particulièrement le service éducatif pour sa disponibilité et sa réactivité .

Les correspondances sont issues de fonds des archives et de fonds privés confiés aux archives départementales.

 

C'est la correspondance de quatre amis qui ont 20 ans en 1914. Ils sont tous les quatre originaires de la commune de Dieupentale dans le canton de Grisolles. Un échange épistolaire qui commence à la mobilisation et se prolonge jusqu'en 1917 .

Il y a Paul, Noël Jacques et Mathieu.

La guerre les sépare. Paul resté au village va entretenir une longue correspondance avec ses trois amis partis à la guerre.

Mathieu sera fait prisonnier le 9 avril 1916 puis interné en Allemagne, Noël sera tué le

7 novembre 1916 à Chaulnes dans la Somme. L'échange se poursuivra avec Jacques jusqu'en février 1917, l'année où Paul disparait à son tour.

 

Noël et son récit de la guerre Jacques et son récit de la guerre

Cliquez ici pour le découvrir Cliquez ici pour le découvrir

 

 

 

Copyright © All Rights Reserved ®™ 2015

 

" Les amis retrouvés "

1914 : Ils ont 20 ans, ils sont quatre copains, c'est leur histoire, une histoire vraie.

 

 

Né le 8 juin 1894 à Dieupentale de Pierre et Marie .

Il est coiffeur et cultivateur , il a un brevet de conducteur de motos selon sa fiche militaire .

Il est incorporé le 05 septembre 1914 et envoyé en Tunisie sur la base militaire de Bizerte jusqu'en juin 1915.

Il est ensuite affecté au 7° régiment d'artillerie à pied jusqu'en 1916 puis au 74° d'artillerie lourde jusqu'en 1919.

Il sera décoré en 1918 de la Croix de Guerre avec étoile de bronze, pour acte de bravoure en réparant une ligne téléphonique sous la bombardement de l'artillerie ennemie.

Il est libéré le 07 septembre 1919 de l'armée d'active mais il restera réserviste.

ll s'est marié en 1926. Installé à Montauban, il est devenu en 1937 courtier en produits agricoles, nous perdons sa trace aprés 1940.

 

 

 

Paul

 

Il est né le 6 Août 1894 à Castelnaudary de Raymond et Anna .

Bourrelier-Sellier de profession, il s'est installé à Dieupentale au lieu dit du Chalet ou appelé aussi la Côte. Malgré

qu'il ne soit pas originaire du village, il s'est lié d'amitié avec Noël et Jacques.

En septembre 1914 de santé fragile, il est exempté de service militaire en raison de sa coxalgie (forme de tuberculose osseuse) de la hanche droite qui l'handicape fortement, son exemption sera définitive en juin 1915 . Il correspond avec ses copains dés leur incorporation. Au total s'est plus de 280 lettres qui seront échangées en deux ans et demi entre eux . Il a gardé précieusement les lettres de ses deux amis qui nous sont parvenues un siècle plus tard.

Cette correspondance retrace l'amitié et ses joies mais aussi ses peines et ses coups durs, en novembre 1916 Paul perd son ami Noël.

Sa correspondance avec Jacques se poursuit, elle s'arrête avec sa dernière lettre datée du 4 février 1917, en effet Paul décède chez lui le 11 février des suites de sa maladie, il n'a pas 23 ans.

 

 

Mathieu et son récit de la guerre

Cliquez ici pour le découvrir

 

Mathieu

 

Il est né à Dieupentale le 2 mars 1895 de Jacques et Jeanne. Agriculteur de profession il a son permis moto .

 

Il est incorporé le 20 Décembre 1914 au 20° régiment d'infanterie mais il fait prisonnier le 9 avril 1916 dans la Meuse.

Il sera interné en Allemagne jusqu'à la fin de la guerre.

 

Rapatrié le 8 décembre 1918 en France il sera libéré le 15 septembre 1919.

 

Aprés la guerre il entre comme chauffeur à la Compagnie des Chemins de Fer du Midi et s'installe définitivement à Toulouse en 1927.

 

Il revient à Dieupentale en 1944.

Il décède en 1971 à Toulouse.

 

 

 

Né le 12 Décembre 1894 à Dieupentale au lieu dit Lamothe d'Antoine et Marguerite .

 

Il fut prénommé Joseph mais il sera appelé couramment de son surnom Noël.

Il exerce en 1914 le métier de roulier-cultivateur selon sa fiche matricule.

Il est mobilisé le 4 septembre 1914 et versé dans le 20° régiment d'infanterie.

Le 7 janvier 1915 il intègre le 9° régiment de marche des Tirailleurs Algériens.

 

Il est mortellement blessé par des éclats d'obus le 7 novembre 1916 à Chaulnes dans la Somme en assurant le ravitaillement de sa section, il n'a pas encore 22 ans.

Il est cité à l'ordre de l'armée, son calme et son sang froid sont soulignés par ses officiers, le 18 juin 1917 il reçoit la Croix de Guerre à titre posthume.

 

 

Copyright © All Rights Reserved ®™ 2015